Blog

Comment atteindre ses objectifs avec 6 clés puissantes ?

6 clés puissantes pour atteindre vos objectifs
Table des matières
Temps de lecture : 9 min

Introduction

Que ce soit pour l’autohypnose ou pour tous vos projets de vie, aimeriez-vous connaître les ingrédients clés qui permettent d’atteindre vos objectifs ?

Dans cet article, je vous propose 6 clés puissantes et simples pour répondre à cette question.

Attention : Derrière l’apparente simplicité de ces clés, vous devrez pratiquer et persévérer pour acquérir des réflexes qui vous permettront de créer des objectifs efficaces et les atteindre facilement.

Le constat

Entre vouloir, souhaiter, aimer, désirer … beaucoup de mots expriment l’intention d’être autrement ou d’avoir ce que vous n’avez pas encore, comme :

« J’aimerais maigrir »

« Je désire arrêter de fumer »

« Je voudrais tellement me sentir mieux »

« Je veux gagner plus d’argent »

« Je voudrais que mon enfant soit sage »

Le dire n’a jamais permis de maigrir, de ne plus fumer, d’être bien ou bien d’avoir plus d’argent…S’il suffisait de le dire, je n’aurais pas besoin d’accompagner mes clients à définir leur objectif. 

Alors quoi ! Qu’est-ce qui se passe ?

Un jour, vous prenez conscience que vous n’arrivez pas à atteindre vos objectifs et ça vous énerve.

Alors vous réfléchissez, vous lisez, vous essayez d’autres méthodes. Vous tentez encore et encore, jusqu’à l’épuisement.

Il se peut que vous abandonniez, que vous culpabilisiez et vous vous dites :

« je n’y arriverais jamais »

« tu vois je te l’avais dit, ce n’est pas fait pour moi »

« de toute manière, je me connais ce n’est pas mon truc »

« j’en suis incapable »

« c’est trop compliqué »

« on est comme on est »

« on ne peut pas changer »

… la liste est longue

Soit vous arrêtez, soit vous testez une nouvelle approche !

Cette approche est simple et efficace, elle se comprend rapidement, sans faire des années d’étude.

Cependant, il ne s’agit pas d’une méthode magique et il est important de la pratiquer et de l’expérimenter pour qu’elle devienne efficace.

Avant de vous lancer

Afin de vous expliquer les 6 clés, je vous propose l’analogie suivante.

Lorsque vous prenez votre voiture afin de vous rendre vers une destination nouvelle, vous allez rentrer sur votre GPS les coordonnées exactes de l’adresse : vous inscrivez le nom de la ville, le nom de la rue et le numéro.

Ensuite, le GPS calcul l’itinéraire selon les critères qui sont paramétrés : tel que le chemin le plus court, le plus rapide, avec ou sans péage …

Ensuite vous vous laissez guider jusqu’à la destination. En fonction du trafic et des obstacles le GPS recalcule le parcours pour respecter les critères paramétrés.

Imaginez que votre cerveau est votre GPS interne. Il est configuré pour répondre à vos instructions et votre programmation.

Seulement, vous n’avez pas conscience des instructions que vous lui donnez, car plus de 95% de vos pensées sont inconscientes.

De plus, vous ne savez pas que vous pouvez reprogrammer votre cerveau pour qu’il soit plus efficace, car vous n’avez pas appris à le faire.

Ainsi, je vous propose 6 clés puissantes et simples qui permettent de créer des instructions claires et efficaces pour votre cerveau. Et, éviter de vous perdre avec des objectifs inefficaces et flous.

" Tout objectif flou conduit obligatoirement à une connerie très précise "

Frédéric Dard (Auteur de San-Antonio)

Clé 1 - la puissance des autosuggestions

Vos pensées sont des autosuggestions puissantes

Sauf exception, nous avons tous un dialogue intérieur et de cette manière nous nous parlons.

Vous vous racontez des histoires, ce que vous devez faire, et il vous arrive de vous critiquer et de vous juger. Vous entendez cette voix, quand vous lisez un livre, quand vous réfléchissez.

C’est un mécanisme naturel et automatique.

Vous êtes habitué à ce fonctionnement et 95% de temps, il est inconscient.

Même lorsque vous avez conscience de votre dialogue intérieur, vous ne percevez pas les instructions envoyées à votre cerveau, alors qu’il s’empresse de les exécuter sans attendre.

Exemples 1

Quand vous vous dites « je suis nul », vous envoyez à votre cerveau une instruction qui lui demande d’exécuter un programme pour valider la destination « Je suis nul ».

Ainsi, il vous renvoie des images et des sensations associées à cette pensée et qui confirment que votre instruction est prise en compte.

Vous réagissez émotionnellement sans prendre conscience du mécanisme qui s’exécute, en lien avec votre autosuggestion.

Il n’y a pas que le dialogue intérieur qui fonctionne, votre cerveau réagit aussi avec des souvenirs.

Exemples 2

Ainsi, si vous décidez de penser à un moment agréable. L’autosuggestion de cette pensée amène votre cerveau à vous remémorer des souvenirs et des sensations en lien avec « moment agréable ».

Exercice : fermez les yeux et lancez l’instruction de laisser remonter un moment agréable.

Peu importe que ce soit flou ou imprécis, car avec la pratique cela marchera de plus en plus facilement.

Et ça marche à chaque fois.

Et si ça ne marche pas ?

Et si cela ne fonctionne pas, c’est que d’autres pensées inconscientes ont donné d’autres autosuggestions.

Reprenons un exemple, vous fermez les yeux et vous vous dites d’aller bien et en même temps une autre pensée furtive que vous balayez rapidement de votre conscience indique que vous ne croyez pas que ce soit possible maintenant.

Vous pensez avoir formulé une seule demande, mais votre cerveau reçoit plusieurs instructions en parallèle et donc il ne peut pas répondre à la demande « allez bien », car la demande globale est confuse.

Ainsi, vous prenez conscience que ça ne fonctionne pas, et vous vous dites que c’est n’importe quoi et que ça ne marche pas pour vous, et voilà deux nouvelles instructions que votre cerveau s’empresse d’exécuter. Et il vous donne raison à chaque fois.

Comme nous avons plus de 60 000 pensées par jour, je vous laisse imaginer le nombre d’instructions que votre cerveau traite à la seconde.

Alors, comment faire pour créer des instructions pour atteindre ses objectifs ?

Clé 2 - les autosuggestions positives

Comment atteindre ses objectifs grâce à des autosuggestions positives ?

Sur un GPS de voiture, si vous souhaitez allez à Marseille, imaginez que vous indiquez en destination « je ne veux pas aller à Paris  » -> ce n’est pas possible bien entendu.

Pourtant, combien d’entre vous dites, je ne veux plus fumer, je ne veux plus mal dormir, je ne veux plus de sucre, j’ai peur de prendre la parole en public … tout cela sont des instructions négatives qui ne fonctionne pas.

Donc, faites des autosuggestions positives pour créer des objectifs atteignables

Quand une pensée génère une autosuggestion négative, votre cerveau va tout faire pour interpréter la demande  et donc il garde seulement ce qu’il comprend.

Il enlève donc les négations.

Si je vous demande de ne pas lire : « ne pensez pas à une voiture rouge ». A la fois, vous l’avez lu (merci !) et en même temps, il y a de fortes chances vous pensez à une voiture rouge.

Du coup, ces autosuggestions prennent un autre sens :

« Je ne veux plus fumer » devient en « fume ! »

« Tu ne dois pas stresser » devient « stresse ! »

« Ne cours pas » devient « court ! »

Ça reste des exemples grossiers, car c’est un plus complexe, mais ce n’est pas si loin de la réalité du traitement de l’information dans le cerveau.

A retenir

Pour atteindre ses objectifs, retenez que votre cerveau tente à chaque instant de répondre a vos autosuggestions, donc si ce n’est pas clair pour lui, il interprète et propose quelque chose à la place, ou bien il ne fait rien.

Tester auprès de quelqu’un que vous connaissiez et dites-lui « de ne pas penser à une voiture rouge »

Ou bien allez dans une boulangerie et dites « Je ne veux pas une baguette de pain », n’est-ce pas bizarre de faire cela ? Il s’agit d’une demande inefficace et qui n’amène à aucun résultat convenable.

Et pourtant nous le faisons en permanence avec nous-mêmes.

À présent, est-ce que vous comprenez que nos pensées sont des instructions pour permettre à notre cerveau de passer à l’action ?

Si c’est le cas, la clé suivante vous donne un élément indispensable pour construire une autosuggestion efficace pour votre cerveau.

Clé 3 - des objectifs précis

Soyez précis

Nous avons vu que les autosuggestions sont puissantes et que pour atteindre ses objectifs, il faut commencer par faire des autosuggestions positives.

Pour reprendre l’analogie du GPS, lorsque vous renseignez l’adresse de destination, plus vous êtes précis et plus vous avez des chances d’arriver à bon port.

C’est comme pour votre courrier postal, si vous n’indiquez pas le nom et prénom, suivi du numéro, de nom de la rue, du code poste et de la ville, il y a peu de chance que votre courrier arrive à destination.

Plus vous créer des autosuggestions précises et plus votre cerveau comprend les instructions qu’il doit exécuter.

Qu’en est-il de vos objectifs ?

Si vous vous dites :

« Je veux allez bien » -> cela veut-il dire que vous vous voulez aller bien 24h/24 ? Même lorsque votre enfant est malade, ou un proche est à l’hôpital, quand vous perdez un proche, quand vous payez une amende … Vous comprenez bien que cela manque de précision. Votre cerveau mettra de côté cette autosuggestion.

Dites : « Tous les matins à mon réveil, je me sens reposé et dynamique pour commencer ma journée »

« Je veux gagner plus d’argent » -> même si vous désirez, plus que tout, gagner de l’argent, il manque des précisions, car l’argent se gagne soit en jouant à un jeu, soit contre un service que vous réalisez. Alors lequel vous intéresse sachant qu’avec le jeu, vous risquez d’en perdre. Donc de quelle manière souhaitez-vous en gagner ?

Dites : « D’ici 2 mois, je fais le bilan sur mes compétences avec un coach spécialisé en reconversion »

« J’aimerais avoir plus de confiance en moi » -> c’est quoi la confiance pour vous ? Dans quelles situations ? que ressentez-vous quand vous avez plus de confiance en vous ?

Dites : « Quand je suis devant mon patron, je me sens serein dans ma tête et mes idées sont claires »

Clé 4 - parler au présent

Pour comprendre pourquoi faire des phrases conjuguées au présent permet d’atteindre ses objectifs, je vous propose l’expérience suivantes :

Exercice pratique

Répétez ces deux phrases les yeux fermés et ressentez ce que cela provoque chez vous :

Futur : « Je me sentirais détendu et calme dans mon corps »

Présent : « Je me sens calme et détendu dans mon corps »

Explications

Comme je l’ai expliqué à la Clé 1, notre cerveau répond à toutes nos autosuggestions.

Ainsi, quand vous exprimez « je me sentirai détendu« , le cerveau attend une proposition complémentaire, comme : quand et ou ? Votre cerveau reste dans l’attente d’une instruction complémentaire et donc l’autosuggestion ne passe pas. De plus en parlant au futur vous êtes comme dissocier de ce que vous exprimez, car ce n’est pas pour tout de suite.

En revanche, lorsque vous exprimez au présent :  « je me sens calme« , la perception est différente. C’est une autosuggestion qui amène votre cerveau à exécuter une action sur le moment et vous inciter à vous associer à ce que vous dites.

Mais cela peut ne pas marcher. Il se peut que vous ressentiez un doute.

Comment s’associer à ce que l’on se dit ?

 
S’associer veut dire que ce que vous exprimez, vous le ressentez, comme une sensation ou une émotion.
Je ferais un article dédié sur ce point, mais voici l’élément qui vous permet de vous associer à ce que vous dites.

Utilisez vos sens : ce que vous ressentez ? Ce que vous entendez ? Ce que vous voyez ?

Exemple

Au moment où vous dites « Je me sens calme », demandez-vous ce que vous ressentez quand vous êtes calme :

le cœur bat lentement

Les muscles sont souples et détendus

Vous bougez tranquillement

Vous avez une sensation d’apaisement au niveau du ventre

votre dialogue intérieur est doux et lent

Vous vous voyez en train de vous comporter exactement comme vous voulez

etc …

Lorsque vous parlez au présent et que vous y associez vos sens, votre cerveau comprend mieux ce qu’il doit exécuter.
 
La prochaine clé vous donne un élément supplémentaire pour mieux préciser votre objectif.

Clé 5 - cadrer dans le temps

Nous avons vu jusqu’à maintenant qu’un objectif était une autosuggestion, qu’il devait être positif, précis et au présent pour qu’il soit efficace.

Je rajoute dans ce point un élément qui appartient à la caractéristique de la précision et du présent.

Cette clé est importante pour donner à votre cerveau un cadre temporel à votre objectif.

Exemple sur l’importance de cette clé

Quand vous acheter un billet d’avion, vous indiquez la destination précise, vous choisissez le lieu de départ, les critères de prix, les options et vous rajouter une date de départ, voir même vous choisissez la durée du voyage, en fonction des vols.

Il en est de même pour vos objectifs d’autohypnose.

Lorsque vous ajoutez une date ou une durée, il est plus facile d’identifier le plan d’action à mettre en place sur la période.

 

Exemple d’objectifs

« Maintenant, je me sens calme et détendu dans mon corps »

« D’ici 2 mois, je fais le bilan sur mes compétences avec un coach spécialisé en reconversion »

« Dans 3 mois, ma balance affiche 48 kg et je me sens fier de moi ! »

« ce week-end, je cours 10 min avec plaisir »

De cette manière, vous avez un indicateur clair d’avancement.

Ce point est d’autant plus important qu’il vous permettra de définir les différentes étapes à passer pour atteindre l’objectif.

Il se peut même que vous ressentiez que l’attente de l’objectif doit passer par des sous objectifs

Si votre objectif est « Dans 3 mois, ma balance affiche 48 kg et je me sens fier de moi ! »

Vous pouvez créer des sous objectifs, comme faire du sport, aller voir un nutritionniste, apprendre à cuisiner autrement, organiser l’achat des courses pour acheter des légumes …. la liste est longue.

Voyons, maintenant, la dernière clé toute aussi importante que les 5 premiers pour atteindre ses objectifs 

Clé 6 - la responsabilité

Pour qu’un objectif puisse se réaliser sûrement, il doit dépendre de vous à 100%.

Cela veut dire qu’un objectif qui dépend de quelqu’un d’autre ou bien d’un élément extérieur n’est pas un objectif efficace et de qualité.

Par exemples d’objectifs inefficaces :

« Quand mon conjoint pensera à moi, je me sentirais mieux ! »

« Je veux que mon patron m’augmente, pour que je puisse rembourser mon prêt” 

« Je passerais une superbe journée, s’il fait beau »

« J’arrête de fumer si mon conjoint arrête aussi »

« Je ne serais plus stressé, quand les autres m’écouteront »

Si vous dépendez d’une personne ou d’un élément extérieur, alors vous n’avez pas pleinement le contrôle sur votre objectif.

En conséquence, si vous êtes dépendant, cela peut prendre plus de temps et même vous ne pourriez jamais atteindre votre objectif.

Au contraire, si vous êtes 100% responsable des actions pour avancer sur votre objectif, alors vous avez tout le loisir d’avancer à votre rythme et selon vos besoins.

La responsabilité est un élément indispensable pour atteindre ses objectifs et c’est peut-être la clé qui vous demandera le plus de travail sur vous-même.

Maintenant, à vous de jouer !

Vous avez maintenant à disposition 6 clés qui vous permettent de créer des objectifs atteignantes pour vos séances d’auto hypnose, ou bien pour votre vie en générale.

Comme je l’ai dit au debut de cet article, derrière l’apparente simplicité de ces clés, vous aurez à pratiquer et persévérer pour acquérir des bons réflexes qui vous permettront d’atteindre vos objectifs.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à laisser un commentaire, car c’est toujours encourageant de savoir si ce que je partage est utile et clair.

Vous pouvez aussi liker et partager.

olivier Szkulnik
olivier Szkulnik
Professionnel en régulation émotionnelle, Olivier utilise des outils puissants qui permettent la libération définitive des peurs et de toutes les émotions qui perturbent votre quotidien. Son objectif est de vous accompagner avec confort et efficacité.