blog olivier szkulnik

Comment conquérir ses émotions avec un ancrage émotionnel ?

Temps de lecture : 3 min

Pour comprendre l’ancrage émotionnel, imaginez, vous êtes sur le point de passer un entretien et vous avez un grand besoin de vous sentir en confiance pour le réussir. Vous décidez de serrer votre main gauche et très rapidement, vous ressentez une sensation qui se propage dans votre corps et qui fournit exactement la bonne sensation dont vous avez besoin pour réaliser cet entretien.

C’est ça, la puissance de l’ancrage émotionnel ! Déclencher sur mesure une sensation ou une émotion.

Cette technique a été modélisée par les créateurs de la PNL, Richard Bandler et John Gringer.

Ils ont hacké un processus du cerveau, grâce à l’observation et l’analyse de plusieurs thérapeutes hors du commun qui utilisaient cette technique inconsciemment, pour aider leur client à aller mieux.

Ici l’objectif est de réutiliser ce processus pour améliorer ponctuellement une situation, en créant un conditionnement qui provoque un état émotionnel sur mesure.

Ainsi vous pouvez créer des ancrages pour avoir de la concentration, de la créativité, un sentiment de bien être, une sensation de satiété, un ressenti de soulagement

C’est comme avoir une boite à outils émotionnelle disponible à chaque instant, pour choisir ce que vous voulez ressentir.

Il n’y a quasiment aucune limite.

En revanche, il est nécessaire d’avoir déjà ressenti au moins une fois ce que vous voulez ancrer.

Par exemple, si vous souhaitez ancrer une sensation de plénitude, mais que vous ne l’avez jamais vécu, ce sera difficile à ancrer.

L’ancrage peut être réalisé grâce à un accompagnement et peut aussi se faire tout seul.

La suite de cet article sera focalisée sur cette seconde solution.

Comment créer un ancrage émotionnel seul ?

C’est comme pour une recette de cuisine, il suffit de réunir des ingrédients pour ensuite passer à l’action et en profiter.

Un ancrage émotionnel se crée avec deux éléments :

    1. Un déclencheur qui peut être un geste, un mouvement ou autres
    2. Un souvenir émotionnel

Identifier un déclencheur

Plus c’est simple et plus c’est efficace. Le geste peut être deux doigts qui se pincent, une main sur le poignet, des doigts qui se croisent.

Mais l’ancrage peut être autre chose, comme une image, une odeur, un mot, une phrase, une saveur, un objet fétiche comme une bague, un bijou ou une montre.

Faites simple pour commencer !

Identifier un souvenir émotionnel

Cette partie va vous demander de l’entraînement, mais je vous assure que ça en vaut la peine.

Commencer par identifier ce que vous voulez ressentir : de la confiance, du bien-être, de la sécurité, de la joie, de la détente, un apaisement, une sensation antidouleur, de l’éveil ou bien l’inverse du sommeil, du désir …

Ne vous limite pas !

Une fois que vous savez ce que vous voulez, rappelez-vous d’un moment où vous avez eu cette sensation ou cette émotion.

Pour vous aider, fermer les yeux et laisser apparaître un souvenir en lien avec ce ressenti.

Ça peut être un moment récent ou ancien, ça peut être flou et approximatif, peu importe, car ce qui compte c’est de commencer avec quelque chose.

Maintenant vous êtes prêts pour créer l’ancrage !

La première étape

est de rendre votre souvenir réaliste pour que viviez maintenant l’émotion et les sensations.

Pour se faire, fermer les yeux et laisser remonter des détails de ce souvenir.

Posez-vous des questions. Ou étiez-vous ? quel âge avez-vous ? que faites-vous ? … pour apporter des réponses précises.

Par exemple, focaliser votre attention sur la scène, les couleurs, la luminosité, les personnes présentes, la manière dont elles sont habillées, ce qu’elles disent, ou bien sur l’environnement et les sons, comme celui du vent, le chant des oiseaux, ou le son de la ville.

Rendez votre environnement le plus réaliste jusqu’à focaliser votre attention sur vos ressentis : la sensation de vos vêtements, leur poids et leurs textures, la température de votre corps.

Poursuivez sur ce que vous ressentez en vous, et décrivez la sensation ou l’émotion présente. Où est-elle précisément ? Qu’elle est sa couleur ? Sa taille ? Jouer avec toutes les modalités sensorielles pour augmenter au maximum votre émotion.

La deuxième étape

est de faire le geste que vous avez défini au moment où vous estimez que la sensation est au maximum.

Et soyez pleinement conscient du geste qui s’associe avec toutes les sensations et les émotions que vous vivez. Et profitez quelques instants !

Puis ouvrez les yeux, quelques secondes et arrêter votre geste

Recommencer les deux étapes, 3 fois de suite

Replongez dans votre souvenir et ressentez une nouvelle fois les émotions, et refaites le geste déclencheur.

Faites-le au minimum 3 fois de suite, pour créer un ancrage efficace.

Tester votre ancrage

N’hésitez pas à le faire régulièrement pour que cet ancrage persiste dans le temps.

Comme pour tout apprentissage, c’est la répétition qui permet de créer la mémorisation.

Amusez-vous à déclencher les ancrages et à en créer, afin de perfectionner votre pratique.

olivier Szkulnik

olivier Szkulnik

Praticien en hypnose, j'utilise les outils de communication hypnotique pour permettre à mes clients de trouver la motivation et d'apprendre de nouvelles habitudes pour améliorer leur quotidien.

Cet article vous a plu !

– Exprimer vos impressions ou vos expériences dans les commentaires ci-dessous.

– Partager cet article sur les réseaux

– Abonnez-vous à la newsletter pour recevoir les nouveaux articles directement dans votre boite mail.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

LAISSER UN MESSAGE

4 RUE DE GALLY, 78450 CHAVENAY
Mobile : 07.69.57.88.99
Fixe : 01.30.54.31.88

Activité libérale
SIREN : 828 182 790
CPDE APE/NAF : 8690F

velit, ultricies at Praesent commodo dolor. sem, nunc venenatis tempus
X