illusions-gestion-des-emotions

La gestion des émotions : une illusion pour son bien-être !

Mise en ligne le 14 Avr, 2021

La gestion des émotions permet de les maîtriser et de les contrôler et il existe un certain nombre de pratiques qui permettre d’influencer sur nos émotions dans l’espoir qu’elles ne reviennent plus. Que ce soit par la respiration, la méditation, la cohérence cardiaque ou toutes autres pratiques, il existe une illusion qu’en pratiquant ces techniques régulièrement, l’émotion disparaît.

Malheureusement, ce qu’il se passe avec ces pratiques sur les émotions, c’est de les étouffer et de les refouler. Effectivement, cela permet de le faire disparaître de notre conscience, car nous avons travaillé pour ne plus être dérangés par elles.

Mais les émotions sont toujours présentes.  Elles sont juste cachées et oubliées, afin de ne plus en être impactées.

Le problème de la gestion des émotions

Le problème de ces méthodes, c’est qu’en mettant de côté ses émotions, elles vont continuer à agir sur notre corps, mais d’une autre manière.

Comportements inadaptés au bien-être

Ainsi, au lieu de se présenter à nous sous la forme d’une émotion, elles vont apparaître soit sous la forme d’un comportement qui aura pour objectif de court-circuiter notre émotion. Prenons par exemple, tous les comportements d’addiction et de compulsion avec la nourriture, le sucre, les jeux d’argent, les jeux vidéos, la boisson, les médicaments, les tocs, les rituels, se ronger les ongles et toutes les habitudes qui viennent rassurer notre quotidien. Ces comportements sont le signe de la gestion d’un stress émotionnel. 

Observez vos comportements de fuite, d’évitement, d’agressivité, de blocage et de contrôle sur les évènements et les personnes, ce sont des comportements qui ont pour objectif de réduire les tensions émotionnelles. l’inconvénient est que vos comportements deviennent inconscients et automatiques et il devient difficile de les repérer.

Réactions corporelles indésirables

Mais notre corps va aussi réagir d’une autre manière. Les émotions qui ne seront pas écoutées peuvent se transformer et agir sur notre corps à travers des réactions psychosomatiques : comme des tensions physiques des douleurs des réactions cutanées, les problèmes respiratoires et que l’on peut aussi percevoir par un dérèglement du fonctionnement de nos fonctions vitales. Observer ces tensions de blocage physiques, de relâchement du corps, de production de matière, comme des boules, l’herpès, l’eczéma, ou bien de destruction du corps comme les maladies auto-immunes qui attaquent le corps.

L’inefficacité de la gestion des émotions

Ainsi si on revient sur cette notion de gestion, de maîtrise et de contrôle de nos émotions, j’espère que vous voyez qu’à travers les explications précédentes que cela ne permet pas vraiment d’aller vers du mieux-être. 

Il est vrai que ça apporte du bien-être, mais celui-ci n’est que temporaire, car la répétition des émotions, des comportementales automatiques et des réactions psychosomatiques sont la preuve que la gestion des émotions ne nous permet pas de nous en débarrasser définitivement.

C’est pourquoi je parle d’illusion du contrôle des émotions pour notre bien-être !

Si l’on veut véritablement se sentir bien et de manière durable, il nécessaire d’adopter d’autres pratiques qui vont permettre, non pas de gérer, mais de libérer définitivement cette charge émotionnelle pour qu’elle ne puisse plus revenir les prochaines fois et pour qu’elle ne se transforme pas dans des comportements inadaptés ou à travers des réactions psychosomatiques.

Passer de l’illusion à la transformation

Déjà, la première chose à faire pour passer de l’illusion au changement de notre manière de faire commence par accepter que ce que nous faisons tous les jours ne permette pas d’aller vers du mieux-être. La gestion des émotions est utile mais pas pour action durable.

Accepter que notre mental soit un saboteur

C’est aussi prendre conscience que l’un des plus grands saboteurs à notre bien-être, c’est notre mental.

Je ne sais pas si c’est une preuve, mais si notre mental était en mesure de nous libérer définitivement de toutes nos émotions désagréables, il y aurait longtemps que nous n’en aurions plus.

Ce n’est pas faute d’avoir tenté des approches avec notre mental, grâce aux différentes thérapies comme la psychanalyse, la psychothérapie et la psychologie qui tentent de donner des explications sur la cause de notre mal être et en rapport à notre passé et principalement l’enfance.

Après plusieurs années d’analyse et de compréhension de nos mécanismes humains, ce n’est pas pour autant que cette compréhension nous amène à nous sentir mieux définitivement.

Comprendre ne permet pas de guérir

Cette compréhension mentale apporte un réel soulagement, car ça vient nous rassurer sur le faite que ce qui nous arrive n’est pas de notre faute et ça donne du sens à tout ce que l’on a vécu.

Mais ce n’est pas pour autant que ça va régler nos problèmes définitivement, car si on prend conscience qu’aujourd’hui on est mal à cause de nos parents, malheureusement ce qui s’est passé dans le passé ne peut plus être changé. 

Et ainsi on revient à ce qui est à l’origine même de notre mal-être, c’est-à-dire les émotions présentes dans l’instant.

Donc je vous encourage à essayer d’avancer vers un mieux-être sans forcément essayer de comprendre pourquoi vous êtes mal aujourd’hui.

La transformation passe par le corps et non le mental

Il s’agit d’une approche totalement contre-intuitive. Dans notre société, on a tellement l’habitude de chercher des solutions avec notre mental et tout gérer et contrôler, qu’il nous est difficile de lâcher ces manières de faire pour aller uniquement dans notre corps.

Pourtant, quand une solution ne fonctionne pas c’est intéressant de tester d’autres méthodes.

Albert Einstein disait

« la folie c’est de faire tous les jours la même chose et de s’attendre à des résultats différents »

Et si vous êtes de la même génération que moi 🙂 et que vous regardiez X-Files, alors vous savez que

« la vérité est ailleurs »

Pour créer une transformation, il faut changer son regard et ce que je vous propose c’est de le porter sur votre corps.

Le corps est en permanence en réaction avec l’environnement et l’émotion n’est qu’une information. Le corps ne ment pas, il informe.

Il faut donc apprendre à le réécouter et apprendre à le ressentir autrement.

Ce n’est pas juste un corps :-), c’est aussi une machine incroyablement perfectionnée qui a la capacité de nous maintenir en vie.

Il s’adapte en fonction des situations, il s’autoguérit et nous informe des problèmes. Malheureusement, on ne nous a pas vraiment appris à l’écouter tel qu’il le faudrait.

Typiquement, on nous a fait croire qu’il fallait gérer nos émotions pour être heureux alors que l’émotion est une information qui nous avertit que l’on doit faire quelque chose.

Jusqu’à maintenant, cette chose a été d’être dans la gestion, le contrôle et la maîtrise, voire d’étouffer les émotions pour éviter qu’elles reviennent.

Mais le corps recommence autant de fois que nécessaire à nous signaler à travers les émotions, le comportement et la somatisation que nous devons faire quelque chose.

Comment écouter son corps ?

 J’ai fait un article qui explique comment ça fonctionne, cet article parle aussi de l’outil qui est utilisé pour arriver à écouter son corps et se débarrasser définitivement des émotions envahissantes.

J’explique comment le corps à la capacité de réguler les émotions et comment vous pouvez relancer cette capacité pour vous libérer définitivement de vos émotions désagréables.

Pour éviter de tout refaire ici, je vous invite à lire la méthode TiPi.

Vous pouvez aussi télécharger le PDF qui complète aussi l’information sur la méthode TiPi

Mise en ligne le 14 Avr, 2021

Je suis Olivier Szkulnik, Coach émotionnel, et j'accompagne les hommes et les femmes qui souhaitent reprendre leur vie en main et trouver leur place, grâce à la régulation émotionnelle.

Découvrir les types de coachings

Vie de couple

Réussir sa vie

Formation Tipi

Sur le même thème

×

Bonjour !

Vous pouvez me contacter ci-dessous pour discuter sur WhatsApp ou m'envoyer un e-mail à [email protected]

× Une question ?